Pour la fête du travail

Avec l’ensemble des travailleurs et des travailleuses de notre pays, toutes professions confondues;
Avec les professeurs qui entreprennent une nouvelle année scolaire;
Avec le personnel des hôpitaux, des CLSC et des résidences pour personnes âgées;
Avec ceux et celles qui travaillent dans les commerces;
Avec ceux et celles qui travaillent la terre ou dans l’industrie forestière;
Avec toutes les personnes qui consacrent le meilleur d’elles-mêmes au service de la société, à travers la vie politique et avec tous ceux et celles qui travaillent pour notre sécurité: policiers et policières, pompiers, sécurité civile, brigadiers et brigadières scolaires;
Avec toutes ces personnes qui, au cours de la dernière année ont perdu leur emploi; pour elles, la fête du travail est une fête bien triste cette année;

Nous te rendons grâce et nous t’offrons le travail de nos mains.

Le travail des mains calleuses et sales,
Les mains des durs labeurs, de toutes les mains d’œuvre.
Le travail des mains qui caressent, qui consolent, qui essuient, qui accueillent.
Le travail des mains qui cuisinent, qui pétrissent, qui servent.
Le travail des mains qui cherchent, qui pensent, qui écrivent.
Le travail des mains qui prient, qui égrènent les chapelets, qui pardonnent.
Le travail des mains qui se tendent, qui relèvent, qui guérissent.
Le travail des mains qui construisent maisons, toits, routes, barrages.
Le travail de celles et ceux qui prennent la main des enfants, qui les conduisent, les instruisent, les protègent.
Le travail de ceux et celles qui se tordent les mains de douleur, de désespoir, de regret.
Le travail des mains qui sont les dernières à parler aux heures de départ, aux heures de séparation.
Nous te rendons grâce pour le travail de toutes ces mains qui construisent notre monde.

Nous te rendons grâce, toi qui tiens le monde dans tes mains. Toi qui tiens notre vie dans tes mains. C’est l’essentiel de ce que nous avons appris de Jésus ton Fils, lui que tu nous as envoyé comme guide, comme éducateur. Répands sur nous l’Esprit qui l’animait. Qu’il inspire tout le travail de nos mains.                    

Abbé Paul Tremblay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *