Naître à la Présence – Introduction

 

 

Annonciation James Tissot 1895

 En Août 2019, une cinquantaine de personnes ont vécu une retraite annuelle organisée par les amis de Maurice Zundel au Canada à l’Ermitage Sainte-Croix à Pierrefonds.

Nous avons pensée que bien des personnes, indisponibles ou non alors, pourraient aimer en suivre le parcours au fil des mois à venir. Les textes relatifs à chaque étape seront publiés sur le site et indiqueront la date de publication de l’étape suivante. À noter que, sur demande, nous pouvons vous fournir le tout en une fois si telle est votre préférence.

La retraite consistait  en une suite d’étapes structurées de la façon suivante : 3 textes sur lesquels réfléchir étaient lus en assemblée plénière puis les retraitants étaient livrés à eux-mêmes dans leurs chambres ou dans la nature pour un temps de silence méditatif. Enfin,  selon leur choix, ils pouvaient soit poursuivre leur méditation solitaire soit se retrouver en petits groupes de partage de 8 personnes.

Nous vous publions ci-dessous un premier texte qui introduit à la thématique de la retraite : « Naître à la Présence. Se rendre présent à l’Esprit ». Il sera suivit immédiatement de la publication de la première étape de la retraite.

Nous apprécierons toutes réactions à cette initiative. Bonne lecture.

Introduction au thème général de la retraite

« NAÎTRE À LA PRÉSENCE »

Choix du thème

1/ Le thème est récurrent dans la spiritualité de M. Zundel.

2/ Le thème répond à 3 suggestions exprimées en fin de retraite 2018, (Paix intérieure, don de Dieu / Place de la Résurrection dans la vie / Le Pardon) par des participants désireux d’en souligner l’importance ou en regrettant le manque dans nos vies.

3/ Ces trois thèmes sont repris, alimentés par leurs racines à leur source nourricière: La PRESENCE.

En effet, notre culture postmoderne, caractérisée par l’omniprésence de la communication et de l’image ne promeut pas pour autant la paix intérieure, individuelle ou communautaire. Au contraire, ce spectacle Son & Lumière en continu nous tient à la surface des choses, de nous-même et de nos semblables.

Quand avons-nous encore l’occasion d’être présent à nous-même?

N’en sommes-nous pas, comme la majorité de nos contemporains, à régler au pas de course nos affaires de travail, pour courir ensuite, encore tout stressés, vers d’autres activités où nous croyons pouvoir nous réaliser ou aider nos enfants et petits-enfants à développer leurs talents.

Et ensuite, las de courir, mais voulant à tout prix rester informés, ne sommes-nous pas absorbés par tous nos écrans: téléphone, tablette, télévision et réseaux sociaux?

Où et quand pouvons-nous encore nous soustraire à cette fuite dans le travail et le divertissement?

Fernand Dumont affirmait déjà en 1983, dans son allocution présentée au Congrès International de Philosophie tenu à Montréal: ‘Quand une culture devient une culture du spectacle, elle ne joue plus son rôle.’’ Et ce rôle, c’est de nous former, de nous rejoindre au plus profond de nous-même. Nous pourrions ajouter qu’une telle culture de l’image et du spectacle vient nourrir notre divertissement.

Il y a près de quatre siècles, Blaise PASCAL parlait du divertissement en ces termes: ‘’Si l’homme était heureux, il le serait d’autant plus qu’il serait moins diverti, comme les saints de Dieu.’’- ‘’Oui, mais n’est-ce pas être heureux que de pouvoir être réjoui par le divertissement?’’ – ‘’Non; car il vient d’ailleurs et de dehors et ainsi il est dépendant et partant sujet à être troublé par mille accidents qui font les afflictions inévitables.’’

Certains de nos contemporains ressentent ce mal-être et cherchent à y remédier par plus de divertissement encore. D’autres cependant, se rendant compte qu’il faut sortir du superficiel, se mettent en quête d’un voie pouvant les ramener à l’essentiel et au mystère de la vie.

Naître à la Présence: ce thème de notre retraite 2019 veut être une réponse à cet appel par une ouverture à la voie d’intériorité préconisée par Maurice Zundel, voie qui n’est pas différente de celle de l’Évangile qui nous invite à nous ouvrir à la présence de Dieu en toute vie, la nôtre et celle des autres, et à naître à son amour par le libre don gratuit: naître de Dieu pour que Dieu puisse naître en nous.

Nous cheminerons dans cette retraite en quatre étapes:

1/ Présence à l’AUTRE c’est à dire à Dieu. Toutefois, étant Esprit, Dieu en a incrusté une fine trace dans notre coeur, semence que nous devons faire murir/développer, en faisant notre possible pour syntoniser notre esprit à son Esprit.

2/ Présence à l’autre c’est-à-dire à la vie de nos semblables et à toute vie qui nous entoure. Chaque vie, tout en étant absolument unique, est portée par le même souffle de Dieu.

3/ En union dans et par le même Esprit: reliés au même pôle divin et inspirés par lui, nous sommes invités à toujours plus de diligence et de bienveillance. Or nos individualismes sont sources de frottements quotidiens, plus ou moins inévitables. Aussi est-ce souvent, à travers eux, que nous pouvons grandir en charité et en vérité. Comme le disait encore Blaise PASCAL ‘’On entre dans la Vérité que par la Charité’’

4/ Garder la bienveillance allumée: bien qu’imparfaits, nous vivons tous du même souffle divin et il importe au plus haut point de garder la lampe de la bienveillance allumée, même là où les ténèbres semblent l’emporter. Le pardon est don par excellence!

La première étape sera publiée le 15 octobre prochain. Vous pouvez aussi y accéder dès maintenant en cliquant ICI.

Merci de nous faire part de vos commentaires et suggestions à 
info@maurice zundel.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *