Naître à la Présence – Introduction

 

 

Annonciation James Tissot 1895

 En Août 2019, une cinquantaine de personnes ont vécu une retraite annuelle organisée par les amis de Maurice Zundel au Canada à l’Ermitage Sainte-Croix à Pierrefonds.

Nous avons pensée que bien des personnes, indisponibles ou non alors, pourraient aimer en suivre le parcours au fil des mois à venir. Les textes relatifs à chaque étape seront publiés sur le site et indiqueront la date de publication de l’étape suivante. À noter que, sur demande, nous pouvons vous fournir le tout en une fois si telle est votre préférence. Continuer la lecture de Naître à la Présence – Introduction

Bulletin Présence No 108 

Notre bulletin Présence No 108 daté d’octobre  2019 est disponible auprès de notre secrétariat. Sur demande par courriel à l’adresse info@mauricezundel.ca,  nous vous ferons parvenir  ce bulletin dont voici le mot d’introduction  et le sommaire :

Nous espérons que vous avez passé un bel été et que c’est avec un surcroît d’énergie que vous avez abordé le retour à une vie qualifiée, peut-être à tort, de normale.

Ce numéro de Présence voudrait d’abord vous proposer de réfléchir avec Maurice Zundel à la question de l’apostolat et de son rapport à la vie et à son épanouissement. Continuer la lecture de Bulletin Présence No 108 

Pour la fête du travail

Avec l’ensemble des travailleurs et des travailleuses de notre pays, toutes professions confondues;
Avec les professeurs qui entreprennent une nouvelle année scolaire;
Avec le personnel des hôpitaux, des CLSC et des résidences pour personnes âgées;
Avec ceux et celles qui travaillent dans les commerces;
Avec ceux et celles qui travaillent la terre ou dans l’industrie forestière;
Avec toutes les personnes qui consacrent le meilleur d’elles-mêmes au service de la société, à travers la vie politique et avec tous ceux et celles qui travaillent pour notre sécurité: policiers et policières, pompiers, sécurité civile, brigadiers et brigadières scolaires;
Avec toutes ces personnes qui, au cours de la dernière année ont perdu leur emploi; pour elles, la fête du travail est une fête bien triste cette année;

Nous te rendons grâce et nous t’offrons le travail de nos mains.

Le travail des mains calleuses et sales,
Les mains des durs labeurs, de toutes les mains d’œuvre.
Le travail des mains qui caressent, qui consolent, qui essuient, qui accueillent.
Le travail des mains qui cuisinent, qui pétrissent, qui servent.
Le travail des mains qui cherchent, qui pensent, qui écrivent.
Le travail des mains qui prient, qui égrènent les chapelets, qui pardonnent.
Le travail des mains qui se tendent, qui relèvent, qui guérissent.
Le travail des mains qui construisent maisons, toits, routes, barrages.
Le travail de celles et ceux qui prennent la main des enfants, qui les conduisent, les instruisent, les protègent.
Le travail de ceux et celles qui se tordent les mains de douleur, de désespoir, de regret.
Le travail des mains qui sont les dernières à parler aux heures de départ, aux heures de séparation.
Nous te rendons grâce pour le travail de toutes ces mains qui construisent notre monde.

Nous te rendons grâce, toi qui tiens le monde dans tes mains. Toi qui tiens notre vie dans tes mains. C’est l’essentiel de ce que nous avons appris de Jésus ton Fils, lui que tu nous as envoyé comme guide, comme éducateur. Répands sur nous l’Esprit qui l’animait. Qu’il inspire tout le travail de nos mains.                    

Abbé Paul Tremblay

ATELIERS EN PRÉPARATION de  NOËL

En septembre et octobre prochain Nicole Portelance donnera à quatre reprises un atelier sur » La table de l’Avent  » et  »Les douze nuits Saintes » 

Une journée de formation afin de découvrir :

Comment se préparer à Noël en créant une table de L’Avent (9h00 à 12h00)

Comment vivre les 12 Nuits Saintes ( 24 décembre au 6 janvier,jour de l’Épiphanie) afin de préparer ce que l’année nous apportera.(13h00 à 16h00)

Nous sommes loin de la période de Noël, c’est vrai,mais cela vous permettra de préparer le matériel  dont vous aurez besoin pour vivre ces périodes dans la paix et l’harmonie.

Cet atelier s’adresse aux parents, aux enseignants, enseignantes, aux personnes qui animent la pastorale et à tous les  adultes désireux de vivre une démarche spirituelle significative lors de ce temps sacré de l’année.

Animatrice : Nicole Portelance
Lieux :  Monastère St-Albert -le-Grand, 2715 chemin de la Côte Ste Catherine, H3T 1B6
Dates : Choix entre 4 samedis

21 septembre 2019  ou   28 septembre 2019
5 octobre 2019  ou   19 octobre 2019

Coût : $50.00/personne

Informations  et inscription :  ( groupe limité à 20 personnes)
Nicole Portelance
Tél : 438-869-1324
portelancenic.7@gmail.com

PS: Pour la période du dîner, apportez votre lunch.

 

A propos du mal, de la révolte et de l’amour


Réponse de Maurice Zundel à Albert Camus : A propos du mal, de la révolte et de l’amour de Michel Fromaget  chez Parole et Silence, 2017

En avril 1949, Albert Camus écrit au mystique et théologien Maurice Zundel : « J’aurais aimé pouvoir en discuter longuement avec vous, mais le problème du mal est sans doute inépuisable ». Les oeuvres de Maurice Zundel et d’Albert Camus sont toutes deux habitées par la question du mal. Il ne sera, hélas ! pas donné aux deux auteurs de « pouvoir en discuter longuement ». Comme on sait, le silence de Dieu et la souffrance des innocents révoltaient tant Camus qu’il refusait expressément le christianisme. De son côté, le théologien et philosophe suisse, qui rejette catégoriquement l’image archaïque et naïve d’un Dieu Tout-puissant, témoigne de l’existence d’un Dieu totalement innocent et première victime du mal, d’un Dieu qui s’expérimente en nous et qu’il faut sauver en nous, puisqu’il a fait le choix infiniment aimant et risqué de n’apparaître ici-bas que là où l’homme le laisse transparaître. Seul ce Dieu donne sens à l’univers et à la vie humaine. D’ailleurs, sans lui, il serait, en toute rigueur, impossible de parler de mal au sens plein du terme. Et si ces deux penseurs exceptionnels avaient pu se rencontrer, ou s’écrire plus longuement, que se seraient-ils dit du mystère du mal ? C’est ce que Michel Fromaget, solidement soutenu par les écrits de Camus et Zundel, imagine et explique ici.