Archives de catégorie : Article

article publié par Maurice Zundel

Le problème du mal

Après la tuerie de Las Vegas, …

 

Il y a des douleurs si grandes qu’elles vous laissent sans paroles. On éprouve devant elles une sorte de honte de sa propre sécurité. On voudrait faire oublier tout ce qui n’est pas en harmonie avec la détresse dont on est témoin, on voudrait se cacher dans l’ombre d’une prière silencieuse, pour envelopper les êtres qui souffrent de la seule présence qui n’est jamais étrangère. Que leur dire qui ne sonne creux et comment leur parler de Dieu sans soulever des flots d’amertume ? S’II était vraiment une mère, est-ce qu’Il nous laisserait nous débattre dans cet océan d’agonie ? Continuer la lecture de Le problème du mal

La vie : cette eau vive si nous savions convertir notre regard

« Transformer les événements en occasion d’aimer, c’est reproduire au quotidien le miracle de CANA. C’est changer l’eau de la vie ordinaire en vin de vie éternelle (…) »

« Toutes ces situations nous donnent des gens à aimer davantage, toutes nous procurent des occasions d’aimer et donc d’être heureux. Il suffit de chercher un instant, et c’est un exercice auquel on devient meilleur si on en prend un peu l’habitude car si nous nous exerçons sur ces petits événements, alors nous saurons peu à peu produire la même transformation pour les événements plus importants, plus difficiles.(…) »

« C’est un choix de vie fondamental. Se laisser agacer par ce qui nous arrive c’est accepter de se laisser gagner par cet agacement, et prendre le risque de le laisser contaminer peu à peu même ce qui devrait nous rendre joyeux. Alors que choisir de transformer l’eau en vin, c’est devenir porteur de joie et de salut pour nous-mêmes et pour les autres. »

Adrien Candiard, Veilleur, où en est la nuit, p.79-80

Veilleur, où en est la nuit?

Petit traté de l’espérance à l’usage des contemporains

Ce petit livre du  frère Adrien Candiard, o.p. a été publié aux Éditions du CERF en 2016.
Il est à lire absolument.

Présentation en couverture 4:

Les chrétiens sont-ils le dernier espoir d’un monde qui a perdu toute espérance?
Oui, espérer est leur profession de foi depuis deux mille ans.
Non, eux-mêmes sont désespérés en ce début du troisième millénaire.
Et si espérer c’était d’abord renoncer à tous les faux espoirs ? Refuser d’idéaliser le passé.
Refuser de sublimer l’avenir ? Dire non à tout fantasme de la restauration glorieuse et non à l’illusion de l’exaltation apocalyptique.

L’espérance des chrétiens n’a qu’une chose à offrir: la vie éternelle.
Une vie qui ne commence pas après la mort.
Une vie qui débute maintenant.une autre manière de Vivre de vire sa mort, de mourir sa vie.
Jamais sans doute renaître n’a été aussi simple, clair, aisé qu’avec ce livre.

 

 

 

Sous tout visage humain, il y a le visage de Dieu

Que Dieu vous prenne en grâce
et
qu’il vous bénisse tout au long de 2017

 

Homélie de Maurice Zundel  donnée à Lausanne pour la Fête de la Sainte Famille en janvier 1966 . Publiée dans Ta Parole comme une source aux Éditions Anne Sigier-Desclée

Avant toutes choses, vient de nous dire saint Paul, ayez  » la charité qui est le lien de la perfection  » (Col. 3, 14). Ces paroles ont une résonance infinie parce qu’elles nous situent immédiatement au centre de la morale évangélique : le bien est Quelqu’un à aimer, comme le mal est une blessure faite à son amour.

Continuer la lecture de Sous tout visage humain, il y a le visage de Dieu

LECTURE HORIZONTALE ET VERTICALE DE LA BIBLE

 Maurice Zundel 

 Retraite à Val Saint François 1939

open_bible.png

L’architecture résulte de la combinaison de la verticale et de l’hori­zontale, c’est là une donnée très importante. Si vous vous placez devant la façade de Notre Darne ou devant le Parthénon, vous serez frappé par l’équilibre de la ligne verticale et de la ligne horizontale.

La situation de la ligne horizontale n’implique pas de difficulté, puisqu’elle épouse le sol. Ce qui est plus difficile, c’est de tenir en équilibre la ligne verticale.

Cela est vrai aussi dans la vie spirituelle. Continuer la lecture de LECTURE HORIZONTALE ET VERTICALE DE LA BIBLE

L’essence de la liberté.

Au cours de la première guerre mondiale un journaliste, interrogeant M. Bergson sur l’après guerre, lui posait cette question :  » Quelle sera l’évolution de la littérature et quel aspect revêtira le chef-d’œuvre qui caractérisera le mieux sa nouveauté ?  » –  » Si je le savais, répondit le philosophe, je l’écrirais. »

Cela revenait à dire : il y a dans le temps ou, plus exactement, dans la durée, Continuer la lecture de L’essence de la liberté.