Quelques Témoignages

PAUl VI

Un génie, génie de poète, génie de mystique, écrivain et théologien, et tout cela fondu en un, avec des fulgurations.
Déclaration du pape Paul VI au sujet de Maurice Zundel, selon ce que rapporte Jean Guitton

Nous venons de suivre toutes ces méditations si spirituelles, si profondes, et en même temps si près de nous, si proches de notre expérience. Mais plutôt que le ressort d’une dialectique ou d’une méditation discursive, il me semble que nous avons été invités à découvrir une méthode et à imprimer dans notre âme une attitude : celle de rechercher la profondeur des choses, de faire germer l’intériorité de ce que nous connaissons et vivons, à commencer par notre propre personne.
Paul VI, déclaration aux cardinaux, faite après la retraite au Vatican en 1972.

René Habachi

Libre, créatif et fidèle, prophète et mystique : tel est Maurice Zundel. Une vie qui témoigne de sa capacité à être fidèle à l’essentiel, tout en étant créateur dans la façon de présenter les choses. Prophète, Maurice Zundel tenait à répondre aux questions de son temps : en 1921, il écrivait un article sur le droit de vote des femmes et, dès 1931, il parlait de la maternité de Dieu. Mystique, il restituait toujours les choses à leur racine – l’homme est appelé à une collaboration divine avec Dieu – hors de tout discours moraliste.

Il parlait en public comme une braise s’allume. Et ses auditoires – chrétiens, musulmans ou juifs ; croyants ou athées ; anarchisants ou marxistes ; très cultivés ou de moindre culture – se trouvaient comme magnifiés par ses paroles et rendus à eux-mêmes. Ils étaient témoins d’un penseur exceptionnel dont la vie était identique à la pensée. »
René Habachi, ami de Zundel, philosophe

L’abbé Pierre

Avec le Père Zundel, j’ai eu la chance d’avoir été en contact avec un mystique à l’état pur. Il m’est arrivé de faire le voyage de Paris à Lausanne, où il vivait, rien que pour me confesser à lui. Au cours de cette heure de grâce, il m’était offert de participer à une vie contemplative exceptionnelle. Avec lui, on se trouvait en présence de Quelqu’un, à mi-chemin entre Dieu et les hommes. Loin de moi l’idée de vouloir dire qu’il planait dans les nuages. Par sa personne même, on accédait presque naturellement au mystère de Dieu, à l’absolu.
Abbé Pierre, dans Testament, Éd. Bayard

Sa parole est flamboyante. Elle est authentique, parce que parfaitement accordée à la profonde vie spirituelle. Elle est riche et séduisante, appuyée sur une immense culture. Surtout elle dit Dieu, avec une transparente conviction.

Marc Donzé

L’originalité de la pensée de Zundel peut tenir en deux phrases. «L’homme ne devient vraiment homme que s’il est libre de soi dans la rencontre d’une Présence qui le dépasse». «Dieu est tout Don; autrement dit, dans un langage franciscain, Dieu est Pauvreté».
Marc Donzé

Père François Varillon

Maurice Zundel est cet admirable prêtre suisse, mort il y a quelques années et dont il faut lire tout ce que vous trouvez, car c’est admirable.
Père François Varillon, dans Vivre le Christianisme.

Cardinal R. Etchegaray

Quelle joie de recevoir ces précieux écrits de Maurice Zundel ! Depuis longtemps déjà je me sens son disciple.
Cardinal R. Etchegaray

Père Th. Rey Mermet

Il n’est pas question de nier notre «je crois en Dieu le Père tout-puissant». Mais lisons bien, non pas «Dieu tout-puissant» mais «Père tout-puissant». Père d’une générosité et d’une tendresse maternelles. Depuis François d’Assise, nul ne l’a mieux exprimé que Maurice Zundel.
Père Th. Rey Mermet

Paul Houix

Jamais je n’aurais publié ces textes, s’ils n’étaient le fruit de rencontres décisives qui ont profondément marqué ma vie… la rencontre inoubliable de cet homme de feu qu’était Maurice Zundel, lors d’une retraite prêchée à notre communauté monastique, deux ans avant sa mort.
Paul Houix, abbé de Timadeuc, dans La brisure du cœur, Desclée de Brouwer, 1995

Ramon Martinez de Pison

Notre société n’est pas nécessairement plus sécularisée, moins généreuse qu’autrefois. Je suis profondément convaincu que la recherche de sens contemporaine est une quête réelle d’une vie spirituelle. Elle se caractérise par des dimensions très positives : le refus de vivre uniquement sur un plan horizontal, l’ouverture à la transcendance, le désir de dépasser le matérialisme de notre temps. Des hommes et des femmes, saturés de toutes les promesses de bonheur, sont à la recherche d’une conception holistique de l’existence, face à la culture occidentale, qui est devenue trop rationnelle, contrôlée sur le mâle, chauvine et hostile à la nature. La pensée de Zundel nous aide à la recherche de nouvelles raisons de vivre »
Ramon Martinez de Pison, dans The Religion of Life, the Spirituality of Maurice Zundel, p.8-9 Médiaspaul, 1997.

Voir aussi d’autres témoignages
Sur le  site Paul Debain

Sur le site AMZ suisse

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *